[LE GROS BIDOU DE CAMILLE ET MON PETIT COUP DE GUEULE]

Aujourd’hui, une fois n’est pas coutume, c’était séance photo autour d’un gros bidou, celui de Camille, une jeune femme dont j’ai déjà l’eu, à de nombreuses reprises, l’occasion de shooter dans le cadre de collaboration. Une séance grossesse comme je les aime, avec une future maman, un futur papa et un futur bébé. Une séance rempli d’échange, d’émotions vraies, d’instants authentiques, sans fioriture, sans faux-semblant, sans artifice.

Ce post est aussi l’occasion d’un petit coup de gueule, non pas contre cette future maman et ce futur papa qui ont été remarquable durant cette séance, mais contre la mode qui sévit maintenant depuis de nombreuses années autour de la photographie de grossesse, et encore plus, de la photographie de nouveau-né, où ces derniers, tout comme les gros bidous sont devenus que de simples objets mis en scène. Des photos qui ne sont même plus artistique tellement elles pullulent sur le web et qui ont perdu, pour la très grande majorité d’entre-elles, toute notion d’émotion et d’authenticité. D’ailleurs pour beaucoup, on se demande, au final, ce qui a le plus d’importance : la personne photographiée ou tout le décor somptueusement kitsch qu’il y a derrière ? Sans parler de l’excès de retouche qui retire le peu d’authenticité qu’il restait.

Du coup, j’aimerai juste poser une question aux parents qui succombe aux shooting packshot de nouveau-né, au smash the cake dégoulinant et autre sacralisation à outrance des gros ventres. Est ce que c’est cela que vous voulez transmettre à vos enfants? Pensez-vous réellement qui prendront du plaisir à se voir se vautrer dans un gâteau à la crème, ou bien ranger dans une boîte avec un nœud sur la tête, ou que le gros bidou qui l’a porté pendant 9 mois n’était pour vous qu’un œuf de Pâques peinturluré… Honnêtement ? Lorsque que Anne Geddes a réalisé pour la première fois ce type de clichés de bébé dans des fleurs, des pots… elle était la première à le faire. Il y avait, de sa part, une volonté artistique derrière ce travail, un cheminement. Il ne s’agissait pas à proprement parler de photo de nouveau-né, de grossesse, mais de porter un message. Bien loin de la bouillie commerciale actuelle, sans odeur, ni saveur.

Voilà, en ce qui me concerne, je ne pratique pas ce genre de shooting (cela ne m’intéresse pas) et je ne répondrais pas à ce genre de demande ne cautionnant pas cette approche. Ce qui m’intéresse au travers de mes photos, quelles que soient les photos d’ailleurs, c’est de raconter une histoire, l’histoire dont j’ai été le témoin et non l’inventeur (si ce n’est pour la photo de mode). Bien sûr je vais être là pour vous guider, pour vous coacher mais dans le seul but de faire ressortir l’authenticité du moment, de rendre palpable les émotions, en vous poussant à être vous-même. Et pour cela, il n’y a pas besoin d’artifice. La grossesse, la naissance sont des moments importants d’échange, d’émotion entre des parents, un enfant, une famille. Ce sont des instants captivant à photographier dans toute leur simplicité. Et c’est cela qui fera que vos photos seront belles, uniques, authentique et au final inestimable.

 

Les commentaires sont clos.