[UNE QUESTION DE STYLE… PHOTOGRAPHIQUE]

 

« Dans un médium aussi récent que la photographie, il me semble impératif de faire un sérieux effort pour découvrir et annoncer son sujet personnel d’intérêt. Ce dernier devient une signature visuelle qui appartient au photographe. faute de quoi, le travail devient académique, et n’est plus qu’une variation sur le sujet précédent. » — Ralph Gibson.

Le style photographique c’est ce qui va permettre au photographe de se démarquer des autres. Avec la photo numérique, le rendu photographique c’est très homogénisé du au côté lisse et aseptisé de la photo numérique et qu’au fait que dans la très grande majorité des cas, le photographe shoote en jpg et laisse donc le soin du développement de la photo à l’algorithme du fabricant. Du coup, les photos ont tendance à se ressembler toute un peu, sans qu’on puisse y décéler la patte du photographe.

Du coup, pour palier à ça, de nombreux photographes utilisent des filtres et autre preset. Sauf que ceux-ci sont tellement diffusés sur Internet qu’ils sont largement utilisés par de très nombreux photographes. Conséquence, si effectivement la photo a un style, ce n’est malheureusement pas celui du photographe mais juste celui du preset ou du filtre utilisé. Tout comme le fait d’utiliser des accessoires, notamment dans le cas de la photographie de grossesse ou de nouveau-né, accessoire là aussi tellement diffusés et utilisés, que cela ne permet pas de définir le style du photographe, tout juste un style photographique.

Mais alors, qu’est ce qui va permettre au photographe de définir son style ?

En tout état de cause, comme je viens de le dire, ce n’est pas en utilisant certains accessoires ou certains filtre ou preset qu’il pourra le faire. Le style du photographe va être un ensemble de chose, allant de la prise de vue au post-traitement des photos. Le style du photographe va être dans sa façon de cadrer, dans sa façon de choisir ses angles de prises de vue. Est ce qu’il va shooter plus en orientation paysage ou portrait, en plongée ou contre plongée… Cela va être aussi dans sa façon de post-traiter ses photos, les logiciels utilisés, la finesse du travail effectué, le choix de certains paramètres comme les virages partielles, la courbe des tonalités, sa façon du cutter dans les noirs, le grain et le vignetage qu’il rajoutera ou pas, le recadrage des photos et les formats utilisés. C’est en analysant son travail que le photographe va pouvoir petit à petit se définir un style et qu’il va pouvoir commencer à le travailler, à le mettre en exergue, à l’affiner pour que cela deviennent sa patte, et qu’on puisse le reconnaître. Et c’est généralement à ce moment-là qu’il arrêtera d’utiliser tous ces preset et autres filtres commerciaux qui n’ont comme seul effet de brider la créativité du photographe et sa personnalité.

Définir son style ça ne se fait pas en cinq minute. Cela va demander des années de pratiques avant que celui-ci se fasse inconsciemment. D’ailleurs généralement le style se forge de lui-même, sans qu’on soit obligé de le chercher. En ce qui me concerne, il m’aura fallu deux ans de photo numérique pour me rendre compte de l’impasse dans laquelle je m’étais engagé et que je reviens a quelque chose de plus personnel, plus ancré dans ma pratique argentique d’avant. Aujourd’hui mon style commence à bien se dessiner. Orientation essentiellement portrait avec des formats 4/3 ou 4/5. Les orientations paysages sont essentiellement cadrée en 16/9. J’ai tendance à favoriser la contre-plongée, avec des photos prises à 1m20/1m30 du sol. Je joue aussi beaucoup avec les différents plans et la profondeur. Je préfère les légers flous aux bokeh extrême. J’utilise très peu d’ailleurs les grandes ouvertures, préférant des transitions plus douces entre les plans. Les photos présente un contraste assez marqué sans être trop marqué, avec un léger cut dans les noirs et les blancs. Les ombres sont plutôt froide et les blanc plutôt chaud, avec des hautes lumières bien présente mais non prédominante. Enfin, les photos présentent un grain fin, un peu plus marqué en N&B, tout comme le contraste d’ailleurs. Voilà un peu les grandes lignes de mon style photographique, style qui s’affine maintenant depuis un an environ.

Les commentaires sont clos.