[TECHNIQUE – WORKFLOW]

Voici mes 4 étapes du traitement d’une photo pour que la prise de vue devienne tirage.

LE FILM :

1. Import dans Lightroom du fichier RAW et visualisation du JPG encapsulé dans le fichier RAW, curseur à 0. C’est ce que certains appellent une photo brute, sauf que ce n’en est pas une. Il s’agit d’une simple vue sur un fichier de travail. Cela correspond au film photographique en argentique.

LE NEGATIF :

2. Aperçu du fichier après développement sous Lightroom. La photo a déjà quasiment toutes ses caractéristiques finales en terme d’exposition, de contraste et de couleur. Il s’agit du négatif de l’époque argentique

 

 

3. Aperçu de la photo après passage dans Photoshop pour quelques retouches. Le passage dans Photoshop n’est pas une obligation car cela n’impacte pas le développement même de la photo et certaines photos n’ont pas nécessité à être retouché. Les retouches vont essentiellement concerner le nettoyage de la peau du modèle, l’harmonisation des teintes et des ombres, la reprise du modelé du modèle et le lissage de la peau, l’intensification du regard et des reflets de la chevelure… On est encore qu’au stade du négatif.

 

LE TIRAGE :

4. Finalisation et caractérisation de la photo, c’est-à-dire la petite touche personnelle du photographe pour donner du corps et de la consistance à l’image et casser le rendu trop propre et trop lisse du numérique. Cela correspond au tirage qui en argentique se faisait sur du papier. En photographie numérique, cela correspond à la création du fichier image c’est-à-dire un jpg que n’importe qui pourra voir.

 

 

NB : Aucun filtre ou preset préfabriqué n’a été d’utilisé dans le traitement de l’image.